• Catégories

    • Album : tessalit album
      <b>22518796121d350581e8o.jpg</b> <br />
  • Sondage

    que pensez-vous de taoundart?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • kedou ag oussad

    kedou ag oussad

  • tinariwen in tayaden

    Nak azaghagh tinariwen War hen hishkan d-taliwen Imidiwan win mandjadhan Ayyat sidjni d-mawalan Ténéré den taqalawan Inghal dis ashni n-marawan Ergha dis efew nalbarodhan Kel tamachaq matolaham Nak ed-legh kitouqawan
  • des désert in tayaden

    Je vis dans des déserts, Sans un arbre, sans une ombre. Mes amis qui portez le turban, dénouez-le, Enlevez la trace bleue sur votre visage. Là-bas votre désert vous attend. Ce désert où coule le sang de vos parents, Où brûle le feu des mitraillettes. Comment allez-vous les touaregs ? Où que je sois dans ce monde, je pense à vous !
  • contactez nous

    taoundart@gmail.com
  • taoundart carte

    taoundart carte

Les touaregs au début du XXe siècle

Posté par Taoundart le 24 février 2011

“Les touaregs entre pouvoir traditionnel et administration française au début du XXe siècle » de Mermouri Hassan est paru dans le cadre des touareg.jpgpublications du Conseil supérieur de la langue arabe (CSLA) pour l’année 2010. Il s’agit d’une approche scientifique de la question des touaregs dans les publications réalisées avant et après le 19e siècle. Cette étude a été l’objet d’une thèse de magister en 1992 précédée d’un mémoire de fin d’études de l’auteur intitulé : « les touaregs sédentaires : études anthropologiques de la ville de Djanet ».

L’auteur de la préface a souligné que M. Mermouri figurait parmi les rares chercheurs, enfants de la région de Djanet et de surcroît sociologues, qui ont réalisé individuellement ou collectivement des recherches sur la société et la culture ancestrale touaregs durant la deuxième moitié du siècle dernier. Ce qui ajoute à l’importance de cet ouvrage, lit-on dans la préface, est qu’il compte parmi les rares études menée sur la structure sociale et économique et l’exercice du pouvoir local chez les touaregs, le tout rédigé dans une langue arabe scientifique.

Dans les six chapitres de cette étude de 480 pages l’auteur a défini la sphère géographique de son étude qui est la région de Azdjer-Ahaggar avec toutes les transformations qu’elle a subies au début du siècle dernier. M. Mermouri, bien que produisant son ouvrage quatre décennies après l’indépendance, s’est limité à la période historique qu’il a définie à son sujet et réalisé, comme il l’a mentionné dans la présentation du livre, « un pas important » vers le but qu’il s’est fixé dans les motivations du choix du sujet à savoir « la démystification des idées préconçues sur la culture, l’histoire et la société des touaregs ». Hassan Mermouri qui occupe actuellement le poste de directeur de la culture de la wilaya d’El Oued, est né en 1968 à Djanet (wilaya d’Illizi). Titulaire d’une licence en sociologie culturelle en 1992 et d’un magister en sociologie politique de l’université d’Alger, M. Mermouri a constitué l’association « Taghlift » à caractère culturel, social et sportif.hassan.jpg

Avec ce livre, M. Mermouri a obtenu cette année le premier prix du concours sur l’histoire nationale organisé tous les deux ans par le Conseil supérieur de la langue arabe.

Publié dans culture | 7 Commentaires »

2ème Rencontre Internationale d’IMZAD.TAM

Posté par Taoundart le 4 décembre 2009

evaluationdeslves04.jpgTamanrasset, du 14 au 16 janvier 2010 

Thème : L’imzad, de la tradition à la modernité 

Une rencontre internationale, ayant pour thème L’imzad entre tradition et modernité, est organisée les 14, 15 et 16 janvier 2010 sous le patronage de Madame
la Ministre de
la Culture. Parmi les chercheurs ayant donné leur accord pour intervenir au cours de cette manifestation, on peut d’ores et déjà citer Mesdames Faïza Arkam, Edda Brandes, Caroline Card-Wendt, ainsi que Messieurs Mohamed Aghal-Zakra, Pierre Augier, François Borel, Cyril Isnart, Mourad Yelles. 

Parallèlement aux débats du colloque scientifique, une exposition réunira des peintres, des sculpteurs, des photographes autour du thème De la musique avant toute chose. Des ateliers de plein air seront organisés sur
la Grande place de
la Maison de
la Culture ainsi que sur le terrain du site Dar el imzad. 

En soirée, des concerts, ouverts au public, permettront d’entendre des musiciens et des poètes venus du Niger et du Mali, ainsi que des artistes originaires de l’Ahaggar et de l’Ajjer. Parmi eux, figurent des ensembles dont la renommée internationale est déjà bien établie. Ainsi, des groupes de jeunes artistes touaregs se mêleront aux représentants de générations détentrices du savoir ancestral : Tinariwen, Tartit, Atri N’Assouf, Choghli, etc. 

Le riche programme élaboré et organisé par notre Association, autour du dénominateur commun ‘l’IMZAD’, illustre la réponse concrète au défi de sa préservation. Cela via une évolution lente mais sûre et grâce à une valorisation de cet instrument traditionnel, élément de savoir et de culture ancestrale et source d’inspiration de la modernité et des générations futurs.

Pour plus d’informations:http://www.imzad.net

Publié dans culture | Pas de Commentaire »

La fête du chameau de Tessalit 2009

Posté par Taoundart le 17 novembre 2009

chameauxchameliers241edc.jpgLa fête du Chameau bénéficiera cette année de la célébration de la journée du tourisme au Mali. En effet la fête du chameau vient d’être choisie par le Ministère du tourisme pour abriter les festivités de cette journée nationale du tourisme de notre pays.

A cet effet une importante délégation du Ministère du Tourisme conduite par le Ministre N’Diaye Bah lui même donnera un éclat particulier à la fête du Chameau les 29 – 30 et 31 décembre 2009.

Une commission d’organisation nationale, comprenant les représentants du Ministère du Tourisme et ceux de l’association Tinidj Madh, sera mise en place dans les jours qui viennent pour organiser les préparatifs de l’évènement.

pour plus de détails, le site de fête en votre service: http://www.feteduchameau.webs.com

16.jpg

essoukfemmes7f257.jpg

15.jpg

13.jpg

Publié dans culture | 5 Commentaires »

jeunes manifestants devant la justice

Posté par Taoundart le 20 avril 2009

Ils sont sous le contrôle judiciaire, huit jeunes arrêtés, il y a cinq jours à Tinzaouatine 500km au sud de Tamanrasset. Vont se présentés demain devant le magistrat de Tamanrasset. Ce sont des jeunes qui ont fait partie des manifestations violentes de Tinzaouatine, contre la dégradation des conditions de vie et la marginalisation de la commune. La commune de Tinzaouatine reste toujours la localité la plus marginalisée en terme de développement dans la wilaya.Les jeunes réclamaient le départ du chef de daïra, l’ouverture d’une agence d’emploi dans la localité, l’approvisionnement régulier du carburant et l’ouverture d’une recette de l’APC. 

Les notables de la région ont négociés avec la délégation de la wilaya sur la prise en charge rapide de leurs problèmes socioéconomiques et de relâcher les jeunes arrêtés plus tôt possible, pour bien éviter le retour violent des protestations.« Le wali nous a rien dit jusqu’à l’instant, en ce qui concerne le règlement des problèmes des manifestants » dit un négociateur. 

Notons que les renforts de la gendarmerie restent toujours dans état d’urgence. 

   

Publié dans culture | Pas de Commentaire »

Retour du calme à Tinzaouatine

Posté par Taoundart le 17 avril 2009

Devant l’absence d’une interlocutaire à même de répondre de leur revendications, livrés à eux-mêmes, ils décident alors de passer à l’action, réclament la destitution du chef de daïra et après l’intervention de plus de 35 voitures des forces de l’ordre, aussi tôt après, les gendarmes nationales effectua de nombreuses arrestations. 

Environ de huit jeunes arrêtés par les services de sécurités, ont était transférés hier à In Guezzame dans le but de présentés devant le procureur de la république. 

Le jugement de ces derniers est reporté à mercredi prochain au tribunal de Tamanrasset.   

Et après trois jours de violence qui ont fait plusieurs blessés en état de grave parmi  des citoyens, quatre cas sont évacués vers l’hôpital de Tamanrasset 500km, les autorités de la wilaya n’ont pas encore pris en considération les revendications des manifestants. 

« Le wali, n’a fait rien jusqu’à l’instant pour calmer les choses » dit un manifestant. 

De la matinée de jeudi à vendredi nous remarquons le retour du calme dans la ville malgré la présence d’un dispositif sécuritaire impressionnant quadrille la ville, les policiers en casque  inti émeute sont postés en quatre coins de la ville. 

Les renforts de la gendarmerie sont également stationnés devant les sièges de l’APC et de la daïra. 

   

Publié dans culture | 2 Commentaires »

123
 

SOURCE DE VIE |
tout sur tout |
ecotrio |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pierredu27
| Entrez, faites comme chez vous
| Ma vie les animaux