• Catégories

    • Album : tessalit album
      <b>22518796121d350581e8o.jpg</b> <br />
  • Sondage

    que pensez-vous de taoundart?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...
  • kedou ag oussad

    kedou ag oussad

  • tinariwen in tayaden

    Nak azaghagh tinariwen War hen hishkan d-taliwen Imidiwan win mandjadhan Ayyat sidjni d-mawalan Ténéré den taqalawan Inghal dis ashni n-marawan Ergha dis efew nalbarodhan Kel tamachaq matolaham Nak ed-legh kitouqawan
  • des désert in tayaden

    Je vis dans des déserts, Sans un arbre, sans une ombre. Mes amis qui portez le turban, dénouez-le, Enlevez la trace bleue sur votre visage. Là-bas votre désert vous attend. Ce désert où coule le sang de vos parents, Où brûle le feu des mitraillettes. Comment allez-vous les touaregs ? Où que je sois dans ce monde, je pense à vous !
  • contactez nous

    taoundart@gmail.com
  • taoundart carte

    taoundart carte

Manifestation à tinzaouatine

Posté par Taoundart le 16 avril 2009

Au lendemain de la réélection de bouteflika, les jeunes chômeurs et les habitants de tinzaouatin sont sortis dans la rue. 

Tôt dans la matinée d’hier quelques dizaines de manifestants citoyens ont investi le siège de la daïra, et procéder à sa fermeture tout en empêchant les fonctionnaires d’accès à leur bureau. 

En effet les manifestants qui nous avons rencontrés attestent qui ‘ils vivent le calvaire à cause de la sourde oreille qu’oppose l’APC et la daïra à la réclamation de la population d’empêcher l’entrer les migrants africains dans la ville car ils exercent la commerce de drogue, des produits stupéfiant, d’alcool et la croissance de taux d’agression au niveau de la ville. 

Les protestataires sont entrés en action après avoir usé de tous les moyens pacifiques pour faire aboutir leurs revendications, ils réclament aussi la démission de chef de daïra qu’ils le considèrent comme l’incompétent. 

En colère, les manifestants exigeaient le chômage et la dégradation des conditions de vie au niveau de la daïra. 

Ils demandent aussi le bitumage de la route reliant Tamanrasset et le chef lieu de la daïra. 

Nous a dit un manifestant « nous somme des jeunes chômeurs habitant une commune frontalière riche, nous réclamons notre droit au travail dans les sociétés minières qui exercent les travaux l’exploitation aurifère sur le territoire de la commune.        

Il y avait des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre, ce qui a causer des blessés, deux cas sont gravement blessés. 

Les forces de sûreté ont arrêtées plusieurs jeunes responsables de l’action. 

Et après des longues négociations entre les notables de la région et le chef de daïra ils sont arrivaient à une solution supportée de deux cotés. 

Les protestataires font un appel à le wali de la wilaya de Tamanrasset d’intervenir au plus tôt possible pour  régler finalement les problèmes.   

  

 

 

Publié dans culture | Pas de Commentaire »

Festival Taragalte

Posté par Taoundart le 12 février 2009

tinariwrn   La troupe Touareg Tinariwen à M’hamid El Ghizlane du 25 au 28 février 09

    La troupe Touareg « Tinariwen » sera présente, lors de la 1ère édition du festival « Taragalte », Sahara et culture » prévu, du 25 au 28 février courant, à M’hamid El Ghizlane. Maroc
     La Célèbre troupe du nord du Mali, « Tinariwen » qui chante la terre, l’errance, le désert, l’homme et l’amour, consacre plusieurs de ses chansons à l’histoire et au quotidien des amazighs « touaregs » dans la région nord-africaine.
Invitée par l’Association Zaïla pour le développement et la préservation de l’environnement, « Tinariwen » qui compte actuellement sept membres, dont une femme, donnera des spectacles en plein air, avec guitares et chants de révolte.
     Née en 1982, la troupe « Tinariwen » a dû commencer dans un contexte d’exil politique, ce qui a marqué cette phase de la carrière de ses membres, mais après le pacte national en début des années 90 au Mali, ils ont entamé une nouvelle phase de création où les causes justes et les valeurs humaines prennent une forme artistique sûre.
     Les artistes maliens, qui se présentent souvent comme étant des hommes bleus à l’âme blues, ont inspiré beaucoup de troupes et chanteurs internationaux, tels que Carlos Santana, Taj Mahal, Elvis Costello et Thom York qui a avoué qu’ils sont la source d’inspiration de son album solo : « The Eraser ».
      La troupe n’est jamais figée, ses membres peuvent bouger et changer, mais ses deux leaders et membres fondateurs sont toujours là, en l’occurrence Ibrahim ag Alhabib « Abraybone » et Abdallah Alhousseini.
     Outre la troupe Tinarewen, l’occasion sera propice pour présenter un menu musical traditionnel, riche et varié, puisant dans le patrimoine culturel populaire du désert de la région du nord africain.
     Des troupes locales et nationales seront également présentes, dont Rgabi et Bounou de M’hamid El Ghizlane, Guedra de Guelmim, Ahwach d’Ouarzazate, Rokba de Zagora, Hassani de Laâyoune, Herma de Tata Gnaoua d’Essaouira, à de nombreuses activités sportives (course de dromadaire), culturelles (dédicaces et gastronomie) et écologiques (désensablement d’un village) prévues dans le programme de cette manifestation.
     Des délégations du festival de paléo de Suisse et de la fondation Sahara Roots des Pays-Bas participeront également à ce festival. 

Publié dans culture | 3 Commentaires »

l’armée malienne dépouille les habitants de Tinzaouaten »achebreche »

Posté par Taoundart le 7 juin 2008

maliniger1.gifDes sources concordantes à Tinzaouaten affirment que la troupe militaire qui est en place commence à s’approprier les biens des populations sur place après avoir souffert du blocus qu’imposent sur la zone les hommes d’Ibrahim ag Bahanga depuis quelques jours en occupant toutes les routes qui mènent à Tinzaouaten.

Selon une de sources concordantes sur place, les militaires de l’armée malienne ont été atteints d’une faim très avancée ce qui les obligent à rentrer de force dans les maisons et tentes des paisibles citoyens pour s’approprier vivres et aliments. Il a également précisé que les populations risquent de vivre une dure période de famine ce qui a obligé certains d’entre eux à se diriger directement vers tinzaouaten voisine « Algérienne » en quête de refuge.

Pour rappeler, tinzaouaten « achebreche » malien est implanté à 6km au sud des frontières Algérienne. 

Publié dans culture | 2 Commentaires »

Internet à tinza

Posté par Taoundart le 29 avril 2008

internet.jpgLe dossier relatif à l’installation du réseau d’Internet « haut débit ADSL » à tinzaouaten a été finalisé depuis quelques jours selon le responsable de la télécommunication de la commune. 

Un avis d’appel aux jeunes chômeurs pour l’investissement dans le domaine est lancé. 

Et l’installation du ce réseau va permettre de diminuer l’isolement de la localité. 

Tinzaouaten considéré le point le plus loin de la capitale Alger, et l’équidistance entre tinzaouaten et Tamanrasset est plus de 600km. 

Et en ce qui concerne les réseaux de la téléphonie mobile « orascom Algérie »sont en cours de construction, et selon les mêmes sources le ciel de tinzaouaten sera ouvert pour les trois opérateurs de la téléphonie mobile dans le future proche.   

Publié dans culture | 2 Commentaires »

L’absence de lycée

Posté par Taoundart le 28 avril 2008

taoundartEn l’absence d’un lycée dans leur localité, les lycéens de tinzaouaten sont orientés vers les établissements secondaires de la ville d’abalessa ou bien vers le chef lieu de la willaya de Tamanrasset qui éloigne plus de 600km de tinzaouaten pour poursuivre leurs études secondaires, et en plus d’éloignement ; le transport scolaire pose un autre problème. Les élèves doivent rester à l’internat durant un trimestre complet dans une situation vraiment difficile. 

Dans ce manque de transport les élèves souffrent dans chaque début des vacances pour rejoindre leurs domiciles, sachant que les infrastructures routières vers la willaya sont totalement absentes, Le même problème se pose toujours au niveau de toutes les communes frontalières dans l’extrême sud Algérien comme le cas de timiaouine et bordj baji mokhtar. Alors pourquoi cette daïra frontalières ne dispose pas d’un lycée jusqu’au présent ? La même réponse qu’on a rencontré chez tous les responsables « pour qu’une commune pousse avoir un lycée, il faut qu’elle dispose au moins de deux CEM » 

Oui c’est vrai que cette daïra n’est vraiment surpeuplée mais on doit pris en considération l’isolement et la souffrance de la commune, Et au taoundart, la population locale vive dans des conditions très déplorable et toujours soumise à la misère ou les infrastructures publiques sont entièrement absentes. Des routes impraticables, village sans électricité ni eau. La seule école est lointaine qui impose aux enfants d’IN ABEG des distances importantes à parcourir chaque jour. Le chômage est important et les jeunes n’arrivent pas à trouver les postes de travail à amessmessa, Les jeunes d’in erkeche réclament également la fourniture de centre des loisirs pour les jeunes par les appareils nécessaires. 

Publié dans culture | 1 Commentaire »

123
 

SOURCE DE VIE |
tout sur tout |
ecotrio |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | pierredu27
| Entrez, faites comme chez vous
| Ma vie les animaux